Masque
Accueil
Accueil

Députée de Maine-et-Loire
Membre de la Commission des Finances


COVID-19 : je reste mobilisée !

Publié le mercredi 22 avril 2020

Depuis le début du confinement, ma mission de Députée s’est transformée. Je suis mobilisée sur plusieurs fronts, comme relais, facilitatrice auprès des acteurs du terrain et force de proposition auprès du gouvernement.

Face à la crise sanitaire mondiale que nous traversons, notre priorité absolue est la santé.

Soigner, protéger, veiller au respect du confinement, à l’approvisionnement en masques et en matériel de protection, à la mise en place des tests systématiques, à la recherche sur les médicaments, sur le vaccin : autant d’urgences auxquelles il faut répondre au plus vite.

L’ensemble du volet sanitaire et médico-social doit prévaloir sur le reste. Plusieurs secteurs se trouvent dans une situation difficile : les Hôpitaux, les EHPAD, les Établissements pour personnes en situation de handicap, les SSIAD, les infirmiers libéraux, le maintien à domicile – qui comporte des métiers très peu valorisés, alors que très peu d’entre nous sont en capacité de les exercer. Ces métiers nécessitent des compétences techniques et des qualités humaines rares. C’est l’ensemble de notre système de santé et de l’accompagnement des plus vulnérables qui doit être revu.

Le soutien à l’économie française constitue un autre front de mon activité. Avec le confinement, le pays est entré en récession. Le gouvernement a débloqué des aides inédites pour éviter l’effondrement économique et pour assurer la rémunération des salariés, via le chômage partiel.

Ainsi, par exemple, un fonds de solidarité a été mis en place pour les petites entreprises.  Avec des collègues députés de la commission des finances, nous avons impulsé l’élargissement de l’aide, à travers la révision du seuil d’éligibilité à ce fonds. Désormais, les entreprises qui ont perdu 50% de leur chiffre d’affaires, entre mars 2019 et mars 2020, reports de loyers, de charges sociales, d’impôts, d’emprunts sont également accordés, ainsi que des emprunts garantis par l’État. De nouvelles mesures sont attendues dans les secteurs des cafés, de la restauration, de l’hôtellerie.

D’autre part, sur le volet social, le Président de la République a annoncé, ce 13 avril, plusieurs mesures, dont une aide exceptionnelle aux foyers et aux étudiants les plus précaires. En ces temps, la solidarité doit être totale, une solidarité nationale et du quotidien, envers les plus fragiles, les personnes âgées, les personnes en situation de handicap.

Je reste mobilisée, en lien avec le terrain et l’Assemblée, grâce à de très nombreuses conférences téléphoniques pour répondre à l’urgence immédiate, sanitaire, économique et sociale. Mais je sais aussi que bon nombre d’entre vous aspirent à se projeter sur la suite. Sur le déconfinement, qui devra naturellement être progressif et partiel. Mais aussi sur les évolutions attendues en termes de solidarité et de justice sociale, sur le niveau des rémunérations par exemple ; en termes de modèle économique, sur la réindustrialisation, la souveraineté alimentaire ; en termes de transition écologique, sur l’énergie, les transports, l’habitat ; en termes démocratiques, enfin, sur de nouvelles modalités de réflexion et de contribution citoyennes. A ce titre, je soutiens l’initiative portée par Matthieu Orphelin, Paula Forteza et Aurélien Taché qui ont créé une plate-forme. Des ateliers sont proposés, n’hésitez pas à participer et à contribuer !

Stella Dupont 

Partager :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter