Masque
Accueil
Accueil

Députée de Maine-et-Loire
Membre de la Commission des Finances


Le reste à charge 0 : des soins de qualité pris en charge à 100% pour l’optique, l’audiologie et le dentaire

Publié le jeudi 28 juin 2018

L’engagement du Président de donner à tous les Français un accès à des soins de qualité pris en charge à 100% dans les domaines de l’optique, de l’audiologie et du dentaire va devenir une réalité. La seule condition pour en bénéficier sera d’avoir une complémentaire santé, ce qui est déjà le cas de 96 % de la population.

Ces trois secteurs sont ceux où les renoncements aux soins sont les plus importants : 4,7 millions de Français sacrifieraient les soins prothétiques dentaires et 2,1 millions les appareils auditifs.

Très concrètement, il ne s’agit pas de supprimer tout reste à charge dans ces trois secteurs mais de proposer des offres d’entrée de gamme. Ceux qui veulent bénéficier des dernières innovations, des appareillages plus sophistiqués ou des lunettes de marque, continueront de régler eux-mêmes la facture. Il s’agit de proposer, tout en préservant la liberté de choix de chacun, des paniers de soins qui répondent aux besoins de santé nécessaires, avec une garantie de qualité, par exemple en termes d’amincissement ou d’antireflet pour les verres, ou, pour les audioprothèses, de discrétion des appareils.

Pour les aides auditives, le reste à charge moyen est aujourd’hui de 850€ par oreille. En 2021, il n’y aura plus de frais à la charge du patient.

Les contrats d’assurance complémentaire proposeront tous le panier « 100% santé ». Les organismes complémentaires se sont aussi engagés à améliorer la lisibilité des contrats, pour faciliter la comparaison entre les contrats, et donc le choix des assurés. 

Des accords ont d’ores et déjà été signés entre le gouvernement et les professionnels des trois secteurs concernés pour garantir la mise en application de cette réforme qui va dans le sens d’une plus grande justice sociale. Elle est un acte important dans la lutte contre les inégalités dans notre pays.

 

Partager :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter