Masque
Accueil
Accueil

Députée de Maine-et-Loire
Membre de la Commission des Finances


Réforme des retraites : ma réaction et mon analyse du 49 al3 ! Un échec collectif

Publié le mardi 3 mars 2020

Samedi, Edouard PHILIPPE a décidé d’interrompre les débats sur la réforme des retraites à l’Assemblée nationale. Conformément aux possibilités offertes par l’article 49 alinéa 3 de la Constitution, il a mis en jeu la responsabilité du gouvernement sur le texte. Cette procédure, efficace mais brutale, illustre un échec collectif.

Un échec pour le gouvernement, qui n’a pas su rassurer les Français, ni négocier, en amont, avec les partenaires sociaux.

Un échec pour la majorité à l’Assemblée nationale, qui ne pourra plus amender, elle-même, le texte.

Et enfin, un échec pour les oppositions, notamment l’extrême gauche, qui, après avoir utilisé différentes techniques d’obstruction pour marquer son profond désaccord, n’a pas su trouver le chemin du débat, en retirant une partie de ses amendements superflus, pour mieux contribuer aux échanges et à l’évolution du texte.

Et maintenant ? Le gouvernement propose un texte remanié et enrichi des débats à l’Assemblée et des négociations en cours avec les partenaires sociaux. Un texte qui sécurise et améliore :

  • La situation des enseignants en ancrant la revalorisation de leurs salaires ;
  • Les reconversions possibles pour les personnes exposées à des métiers pénibles, avec la mise en place d’un congé de reconversion pouvant aller jusque 6 mois ;
  • Les dispositifs de retraite progressive en les étendant aux salariés en forfait-jours, aux régimes spéciaux et aux agriculteurs.

Mais un texte qui ne va pas assez loin encore pour :

  • Garantir un niveau de retraite satisfaisant pour les agents de catégorie C des fonctions publiques ;
  • Prendre en compte la pénibilité de manière plus complète ;
  • Renforcer la solidarité dans le financement du système universel.

 

La réforme est loin d’être terminée ; elle reviendra à l’Assemblée nationale après son passage au Sénat. Son utilisation aujourd’hui ne constitue pas la fin du processus législatif, mais une étape importante dans cette réforme d’ampleur pour tous les Français. Malgré mes réserves, je n’ai pas voté la censure du gouvernement car je reste favorable à la réforme des retraites, malgré ses imperfections, à ce stade.

Dans l’attente, je vais continuer à œuvrer pour faire évoluer ce texte, tout en étant très attentive aux propositions des partenaires sociaux et du gouvernement qui poursuivent les négociations.

 

Reforme des retraites,  mon analyse du 49al3 : un échec collectif ⤵️

https://www.youtube.com/watch?v=_yZFKruT6aA&feature=youtu.be

Partager :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter